Du 14 juin au 15 juillet, la Belgique entière a soutenu ses Diables Rouges. La déception de la défaite en demi-finale enfin digérée, le bilan de la Coupe du Monde est impressionnant: pendant le Mondial, le foot a régné en maître sur le web et sur le petit écran.

Comme le révèle un sondage représentatif réalisé pendant la Coupe du Monde, presque tous les Flamands s'y sont intéressés ou ont été impliqués d'une manière ou d'une autre. Ainsi, 84% des Flamands ont été en contact avec le Mondial via la télévision. Via internet, ce pourcentage était de 71% (14-34), 57% (35+) et 49% (55+).

La VRT a joué un rôle clé dans ce succès. Quelque 75% des répondants ayant indiqué avoir 'été en contact' avec la Coupe du Monde mentionnent la chaîne télé Eén, contre 17% via la chaîne Radio 1. Sporza.be, le site de la VRT dédié aux sports, a aussi connu un engouement sans précédent: 22% des Flamands ont regardé les matchs online, ce qui représente 638.000 visiteurs uniques par jour, avec bien sûr des records d'audience lors des rencontres des Diables Rouges. Ces chiffres sont en progression de près de 10% par rapport à l'Euro 2016 et de 29% par rapport au Mundial brésilien de 2014.*

*Source: Adobe Analytics VRT – sporza.be

Villa Sporza

La grande majorité des Flamands estiment que la VRT doit continuer à assurer la couverture de la Coupe du Monde de football et des autres grands événements sportifs. En l'occurrence, la VRT a été bien plus loin que la simple diffusion de rencontres en direct. L'émission Villa Sporza a été perçue comme une réelle valeur ajoutée pendant le Mondial russe, au point d'obtenir un score moyen de 8.2.

La présence de consultantes a été fort appréciée par tous les groupes cibles. Jan Mulder n'a qu'à bien se tenir face à cette nouvelle vague féminine…

Une part de marché de plus de 50%

Les matchs de la Coupe du Monde ont été suivis en moyenne par 741.000 téléspectateurs, soit une part de marché de 53,5%. Une rencontre du Mondial a touché en moyenne 17,6% de la population flamande, soit 1.070.179 personnes. Le match le plus regardé du tournoi est la demi-finale entre la Belgique et la France, avec 2.494.114 téléspectateurs. Un record absolu.

La VRT s'est aussi intéressée au nombre de téléspectateurs qui ont suivi les matchs en dehors de chez eux, notamment sur un écran géant (sans doute uniquement les rencontres des Diables Rouges). En moyenne, ces téléspectateurs 'extérieurs' ont été au nombre de 654.006.

Les rencontres ont surtout été suivies par les hommes âgés de 35 à 55+, avec une proportion moindre de la catégorie sociale supérieure. Lorsqu'il s'agissait d'une rencontre des Diables Rouges, davantage de femmes, de jeunes et de personnes du groupe social supérieur ont admiré les dribbles d'Eden et consorts.

#Tousensemble

La Coupe du Monde de football a suscité une cohésion inédite en Belgique. Pendant le Mondial, tout le monde était fier d'être Belge. Un réel esprit de groupe a été créé via un encadrement spécifique de cet événement, via une présence sur diverses plateformes et une collaboration avec différentes marques. Sur grand écran, dans un café, via internet ou simplement devant son téléviseur, la Coupe du Monde 2018 restera gravée dans les mémoires, grâce à l'élan d'unité nationale généré notamment par la VRT, en collaboration avec d'autres médias.

Source: VRT Studiedienst


Tags Video Digital Research