Autorisation

Sans leur autorisation préalable, il est interdit de renvoyer à des personnes et/ou d’imiter leur voix (article 14 du code ICC).

L’exception selon laquelle c’était autorisé dans le passé si la publicité avait un caractère parodique ou caricatural n’était pas conforme à la jurisprudence et n’est plus autorisée.

Voix de la VRT

Avant l’enregistrement de voix de la VRT, il est important de vérifier au préalable si cela est autorisé. Toutes les voix de la VRT doivent recevoir l’autorisation de leur directeur de chaîne avant de pouvoir enregistrer un spot publicitaire.
Les facteurs suivants déterminent l’autorisation ou le refus :

  • La fonction de la voix, p. ex. la neutralité d’un journaliste.
  • Les contrats d’exclusivité, p. ex. une vedette de l’écran.
  • Le but de la campagne : bonne cause ou purement commercial ?
  • L’utilisation de personnages, p. ex. Boma.

Ne sont pas acceptés : des spots enregistrés par des membres du personnel de la VRT qui...

  • exercent une fonction journalistique ou présentent une émission consommateur.
  • ont signé un contrat de travail qui leur interdit de prêter leur voix à des spots publicitaires.

Réutilisation des spots

Les voix qui ne sont pas liées à la VRT peuvent avoir elles aussi un contrat d’exclusivité, qui leur permet de prêter leur voix uniquement à un annonceur spécifique.

Les droits pour une voix sont réglés pour une période déterminée et un média spécifique. Il convient d’en tenir compte pour la réutilisation de spots publicitaires.

En savoir plus ?

Pour de plus amples informations, nous renvoyons à l’article 14 du code ICC.