Dirk  Soetens
Dirk Soetens
Market Intelligence Manager
17/02/2021
Chaînes, streams, podcasts, applis et depuis peu Clubhouse : la radio se multiplie et se diversifie. De nouvelles possibilités techniques et opportunités commerciales se succèdent à un rythme accéléré. Pour celles et ceux qui ont du mal à s’orienter dans cette nouvelle jungle, Filip Pletinckx (talent Coach à la VRT) débite ci-après les 10 tendances audio de 2021.

1. Wanted : plateforme à podcasts

Tout le monde se jette sur le marché des podcasts. Les sites des marques et des annonceurs augmentent leur fréquentation grâce aux auditeurs podcasts, tandis que ces formats se prêtent parfaitement au storytelling et à la connexion. Les plateformes de qualité sont donc très recherchées, c'est-à-dire un espace sur lequel vous – entreprise média ou organisation – stockez vos titres, pour ensuite toucher directement votre public. Ici, le défi spécifique est la quête d’identité de la plateforme.

2. Audiomakers : diversité et inclusion

Pour assurer la pérennité de votre marque audio, la diversité et l’inclusion sont essentielles. Grâce à des acteurs tels que YouTube, TikTok et Spotify, les créatifs de tout poil n’ont plus besoin de marques audio pour diffuser leurs contenus. Si nous ne voyons plus leur créativité d’un bon œil et si nous ne les invitons plus à notre table, ils vont voir ailleurs. Tout simplement.

3. On-demand audio : 100 % sur mesure

Les contenus proposés à la demande par les applis des marques-radios sont souvent dérivés directement du livestream. Impossible donc de les modifier a posteriori. Les contenus audio à la demande requièrent de plus en plus un processus de production spécifique, qui adapte le contenu à la plateforme, en ne se limitant plus à un simple fragment du livestream.

4. Everybody is audio-creative

Traditionnellement, les créateurs de contenus sont hébergés par les chaînes de radio ou de télévision. Les nouveaux médias, tels que YouTube ou TikTok, leur permettent de tester des idées et formats nouveaux, et donc de s’affranchir du monopole de la création. Grâce aux médias ‘synthétiques’ (pilotés par une intelligence artificielle), le premier quidam venu est capable de créer un produit de qualité, avec un simple smartphone ou ordinateur portable. Un exemple ? Anchor (de Spotify) permet à chacun de composer sa propre émission de radio, sans studio, chaîne ni gros budget. La créativité audio et vidéo est désormais à la portée de tous.

5. Better together

Dans le prolongement de cette 4e tendance : quand ‘tout le monde’ est en mesure de créer des contenus de qualité, mieux vaut unir ses forces. Les audiomakers de la VRT impliquent déjà des talents très diver(sifié)s dans le processus créatifs. Et ils continueront à le faire.

6. Les niches, un grand supermarché

Les marques audio se transforment en ‘supermarchés’, avec des spin-offs qui proposent des contenus à la carte. Le meilleur exemple en est sans doute Studio Brussel, une puissante marque-radio sous-tendue par différents spin-offs tels que les streams musicaux Bruut, De Tijdloze, Hooray, UNTZ et #ikluisterbelgisch. Ou encore MNM, avec MNM Hits, MNM Juice et MNM Nineties & Nillies.

7. Le contenu est roi, la personnalisation est reine

Les auditeurs souhaitent désormais que leurs contenus audio soient adaptés à leurs préférences personnelles. Les listes de lecture personnalisées, avec suggestions sur la base des goûts musicaux, se généralisent. En conséquence, les marques audio doivent devenir plus individualisées et interactives, et proposer des suggestions personnalisées en fonction du comportement d’écoute.

8. Des contenus hyperpersonnalisés

L’offre audio s’étoffe, tout comme l’éventail de plateformes à la disposition des auditeurs. Ces plateformes vous proposent des suggestions personnalisées, qui collent de mieux en mieux à vos goûts et préférences. De ‘local’, on passe à ‘hyperlocal’. Fini les narratifs généralistes, au profit de contenus plus compacts, plus identifiables et plus proches, qui sont pertinents à 100 %.

9. La rédaction data

Les rédactions des chaînes radio devront combiner création, curation et data pour proposer les bons contenus aux bons publics. La créativité, modérée par la rédaction, doit être complétée par des data-insights.

10. Des algorithmes spécifiques

L’accélération technologique nous confronte à un défi : comment intégrer les évolutions tout en préservant nos normes et valeurs ? Une solution consiste à créer son propre algorithme. Dans le cas du service public, cela signifie donc non seulement des contenus sur mesure, mais aussi des contenus dans lesquels les normes et valeurs sont clairement intégrées.

Vous souhaitez plus d’infos sur les nouvelles opportunités publicitaires à la VRT ?

Téléchargez notre livre blanc ‘C’est Renvarsant !’ ou contactez-nous, sans engagement.