Qu’est-ce qui est obligatoire ?

  • Le message « Merci à » doit s’afficher de manière claire et contrastée pendant les 5 secondes.
  • Le visuel ou le texte doivent indiquer clairement de quel annonceur il s’agit, de sorte que les spectateurs savent qu’ils voient une vidéo promotionnelle.
Block image

Qu’est-ce qui est recommandé ?

Un texte en néerlandais ou en flamand permet une meilleure identification des spectateurs. Les baselines en anglais ne sont pas exclues à condition qu’elles fassent partie intégrante de l’image de marque.

Block image

Un clin d’œil créatif ou une référence au programme télé n’est pas obligatoire, mais ils permettent une transition plus souple du spot au programme et inversement. N’hésitez donc pas à en faire usage.

Block image
Block image

Qu’est-ce qui est interdit ?

  • Des textes promotionnels : « nouveau », « meilleur », « gratuit », « délicieux », « sublime », « % de remise », « le plus grand », « garanti », « la perfection existe »… et tous leurs dérivés possibles. « Savourez le nouveau Campina avec une touche de banane ou de caramel » et « Le plus grand assortiment d’électronique et ce programme ont été rendus possibles par bol.com » en sont des exemples, et ont été refusés.

  • Textes d’activation : « venez à », « savourez », « donnez votre », « toujours avec », « c’est possible avec », « découvrez », « disponible en », « commandez maintenant sans frais » et tous leurs dérivés possibles. « Commandez (aussi) le PakjeLiefde gratuit sur bol.com » et « Venez aussi à Lieu et savourez Radio 2 Trakteert, avec Nutroma, la couronne sur votre café » en sont des exemples, et ont été refusés.

  • Le contenu de votre produit agrandi dans un pop-up. Le contenu du produit peut être visible uniquement sur le conditionnement et il ne peut pas être agrandi en plan rapproché. Galbani, qui indique que sa « mozzarella est onctueuse » parce que la marque met l’accent sur les propriétés du produit, en est un exemple, et a vu sa publicité refusée. Dans ce cas, Heksenkaas (fromage de sorcière) ne pourrait pas indiquer non plus que son produit est « betoverend lekker » (ensorcelant), mais c’est permis malgré tout parce qu’il s’agit du slogan de l’annonceur (également dans les autres médias).

  • Renvoyer à des personnes, personnages ou présentateurs existants. Ainsi, un spot diffusé avant le programme télé « Blokken » ne peut pas renvoyer à son présentateur Ben Crabbé.

  • Il est interdit d’utiliser des images de séries ou d’autres programmes. Même pas lorsqu’elles sont obtenues directement auprès de la maison de production.

Remarques importantes

  • Si vous souhaitez faire référence à Tetris, les créateurs du jeu demandent 10 % de l’investissement média pour les droits du jeu. Contactez cyril@bnlicensing.com pour plus d’informations.
  • Une exception peut être faite à l’interdiction ci-dessus lorsque vous pouvez démontrer qu’un texte d’activation ou le contenu du produit fait partie de la baseline d’une marque ou de l’image de marque complète d’une campagne. Il est important de pouvoir montrer clairement des exemples de la campagne média complète ou de supports de communication dans lesquels la baseline est répétée clairement et à plusieurs reprises.
Block image
  • Vous pouvez utiliser le décor de programmes télé tels que Blokken ou Van Gils en Gasten s’il est flouté (ce qui crée l’impression du décor sans qu’il soit clairement visible) ou s’il est reproduit. Dans tous les cas, le spectateur doit voir clairement que le spot n’a pas été filmé dans le vrai décor, mais dans une copie.

Block image