Podcasts, radios numériques, Spotify… Le marché de l'audio est en pleine évolution. Une métamorphose confirmée par l'étude Share of Ear de 2018 réalisée par le service d'études de la VRT.

Thijs Vanderhaegen (responsable du VRT-studiedienst) et Dirk Soetens (research manager à la Var) en synthétisent quatre observations marquantes.

1. La radio reste le média audio le plus efficace

La radio s'arroge pas moins de 71% de la consommation audio quotidienne.

2. La radio score auprès de toutes les tranches d'âge

La radio se distingue par sa couverture de toutes les catégories d'âge. Son audience jour moyen varie de 67% auprès des 12-24 à 80,6% auprès des 45+ (source: étude CIM radio vague 2017 1-3).

3. La radio répond aux différentes attentes de l'auditeur

Les Flamands considèrent la radio comme une source d'information, mais aussi de divertissement.

Les différentes chaînes de radio touchent chacune un groupe cible spécifique et répondent aux attentes propres aux différents profils d'auditeurs.

4. Les différentes plate-formes audio sont complémentaires

Désormais, les radios proposent leurs contenus via différentes plate-formes. Outre le récepteur classique, il est possible d'écouter la radio via Internet, une appli, le DAB+, la télé ou une liste de lecture Spotify. L'auditeur peut passer aisément d'un service audio à l'autre.

L'étude Share of Ear le prouve: ces différentes plate-formes sont complémentaires et synergiques. On observe ainsi que les abonnés à Spotify et les utilisateurs de YouTube sont aussi de fidèles auditeurs de la radio.

 


Tags Audio Research Digital