Stefan Delaeter
Stefan Delaeter
Research Manager
11/10/2019
Pour 57 % des Belges, la radio est le dernier média avec lequel ils sont en contact avant de faire leur shopping. Voilà une des conclusions principales de l’étude Life Observer menée par IP Belgium. Nous avons résumé pour vous les principales observations de cette étude. 

L’étude a été menée en février 2018 auprès d’un échantillon online de 4.214 répondants âgés de 18 à 64 ans. Elle a pour but de reconstituer leur emploi du temps du jour précédent, sur la base de 54 activités courantes : travail, déplacements, achats, loisirs, repas et consommation médiatique.

1. La radio et la télé sont les médias les plus consommés par les 18-64 ans.

Du lundi au vendredi, le Belge se consacre essentiellement à trois activités de base : dormir, travailler et manger. Vient ensuite la consommation médiatique, qui représente 45% de son emploi du temps.

Chez les 18-64, la radio et la télévision monopolisent chacune 28% du temps consacré aux médias. Internet vient en troisième place, avec 16%. Les jeunes sont davantage attirés par des médias non linéaires tels que le streaming musical ou la vidéo à la demande. Toutefois, même chez les 18-24, les trois médias les plus abondamment consommés sont la radio, la télévision et internet (dans des proportions similaires).

2. Les médias traditionnels ne pâtissent pas de la hausse de la consommation médiatique.

L’étude Life Observer a également été réalisée en 1998. L'essor d'internet et des réseaux sociaux est le principal changement qui est intervenu dans la vie des Belges au cours des 20 dernières années. Le net et les médias sociaux n'étaient pas encore interrogés en 1998.

L’étude a enregistré exactement 632 minutes de médias en 2018, ce qui représente une nette augmentation par rapport aux 343 minutes passées en 1998. L’intensification de la consommation médiatique ne s’est cependant pas faite au détriment des médias traditionnels. L’étude Life Observer révèle que les Belges consacrent moins de temps à des activités en extérieur, ainsi qu’avec leurs amis et leur famille. Notre vie sociale est devenue plus virtuelle, notamment en raison de l'utilisation croissante des applications de chat.

3. ‘Radio is the ultimate simultaneous media activity.’

La radio nous tient compagnie durant nos activités quotidiennes. La radio se prête aussi à une consommation mobile. Durant les jours de semaine, le Belge écoute la radio pendant 194 minutes/jour en moyenne. L’écoute radio va presque toujours de pair avec d’autres activités : pendant le travail (45 minutes), pendant les déplacements en voiture (32 minutes) et durant les activités quotidiennes telles que la toilette (8 minutes), le repas (16 minutes + 10 minutes de préparation) et les tâches ménagères (18 minutes).

4. La radio est le dernier média consommé avant un achat physique

Quelque 57 % des Belges écoutent la radio juste avant de faire leur shopping (achats ménagers courants, vêtements, meubles, hi-fi, souscription d’une assurance ou d’un abonnement téléphonique…) Cette écoute se déroule à la maison, au travail ou dans la voiture (lors du déplacement vers le point de vente).

Pour 30 % des 18-24, la radio est également le dernier média consommé avant un achat physique. Dernier conseil (en or) : soyez attentif à la popularité croissante du streaming audio si vous souhaitez toucher cette génération headphone juste avant ses achats.

Vous aussi, vous voulez booster vos ventes via la radio?

Nos matchmakers se font un plaisir de vous conseiller dans l’utilisation de la radio pour influencer les intentions d’achat en faveur de votre marque, en particulier lors de ce dernier contact.