Geert Vansant
Geert Vansant
Research Manager
25/02/2020
Les Flamands sont plus actifs que jamais. Ils sont 1,4 million à être membres d’un club sportif, et près de 70 % d’entre eux font régulièrement du sport. Passivement, les Flamands adorent aussi le sport. Notamment à la télévision : tous les ans, Sporza diffuse entre 1.000 et 1.600 heures de sport. Le suivi sportif online a le vent en poupe mais, pour les grands événements de la saison, c’est devant le petit écran qu’ils se rassemblent. Pour vivre « ça » en direct, tous ensemble.
Online et interactif

Sporza propose ses contenus d’information sur trois plateformes : la télévision, la radio et internet. La chaîne du sport de la VRT stimule l’interactivité en diffusant par exemple Facebook Lives, en répondant aux questions des téléspectateurs lors des reportages sportifs, ou encore en construisant un Village Sporza lors des grand Championnats de Foot. Autant d’initiatives qui poursuivent le même objectif : vivre le sport tous ensemble.

Mobile first…

L’incroyable richesse d’internet et la possibilité de visionner des sports moins populaires expliquent le succès actuel du suivi sportif online. Les médias sociaux jouent un rôle important comme source d’information primaire, surtout auprès des jeunes téléspectateurs. L’interaction et les possibilités de personnalisation de YouTube répondent parfaitement à leurs attentes. Sur Sporza.be, nous enregistrons aussi une nette progression annuelle du nombre de visiteurs uniques. Sporza est de plus en plus consulté sur smartphone (66,8 %), sur ordinateur (25,5 %) et sur tablette (7,6 %).

… mais devant le petit écran quand ça compte vraiment.

Contrairement à la télévision, la qualité d’image sur les médias sociaux n’est pas idéale. En outre, tous les aspects de l’événement sportif ne sont pas nécessairement couverts. Si vaste que soit l’offre via internet, la mise en contexte, les commentaires et le décodage propres à la télévision restent d’importantes valeurs ajoutées. « La télévision reste le média préféré des Flamands pour suivre les grands événements sportifs en direct. L’immersion totale offerte par la télévision est incomparable par rapport au suivi via les médias sociaux », estime Ferre Vandervreken, Market Researcher à la VRT.
« Quand Nafi Thiam ou les Belgians Tornados remportent une médaille, tout le monde est vissé à sa télé. Et les commentaires, likes et shares explosent sur les réseaux sociaux. »

Source : VRT Service d'étude